Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce blog est destiné plus particulièrement aux passionnés de la montagne, orientés Alpinisme. Il est juste conçu simplement pour partager mon expérience, et échanger sur ce sujet.

18 Jul

Pic de Monfaucon le 21 juillet 2017

Publié par z2a31.over-blog.com  - Catégories :  #Pyrénées, #Randonnée

Initialement, je souhaitais aller aux Crabioules. L'objectif a changé progressivement en fonction des accompagnants, et finalement, après avoir pensé au Spigeoles, nous nous sommes retrouvés, avec Odile et Pierre aux granges de Lurgues pour aller visiter le Monfaucon par l'itinéraire hivernal.

Depuis les granges, il faut suivre le parcours de l'Arbizon, et juste avant la fontaine de Coulariot, au lieu de bifurquer à droite vers l'Arbizon, il faut continuer tout droit, légèrement à gauche en fait, en prenant soin de traverser le ruisseau au plus tôt, pour attaquer le raidillon qui se présente devant nous le plus à gauche possible.

Quand on arrive au pied de la porte de la Paloume, il faut prendre direction Nord est, et du col, d'où l'on rejoint l'itinéraire de la voie normale. Il faut suivre l'arête jusqu'au sommet.

Une belle sortie qui se termine sur un panorama somptueux par beau temps

Les granges de Lurgues, qui n'ont de granges que le Nom...

Les granges de Lurgues, qui n'ont de granges que le Nom...

quelques belles Asphodèles au départ

quelques belles Asphodèles au départ

Nous arrivons très vite à la bifurcation vers l'Arbizon, mais au lieu d'aller sur la droite, il faut continuer tout droit en direction du col que l'on prendra bien à gauche. Attention, pensez à se positionner sur la gauche le plus tôt possible, sinon, il faudra traverser des mini talwegs, à l'adhésion alléatoire

Nous arrivons très vite à la bifurcation vers l'Arbizon, mais au lieu d'aller sur la droite, il faut continuer tout droit en direction du col que l'on prendra bien à gauche. Attention, pensez à se positionner sur la gauche le plus tôt possible, sinon, il faudra traverser des mini talwegs, à l'adhésion alléatoire

Au fond, la porte de la Paloume encore enneigée. Inutile de continuer jusqu'au pied de cette porte. On peut gagner du temps en visant le névé isolé  que l'on voit sur la droite de la photo.

Au fond, la porte de la Paloume encore enneigée. Inutile de continuer jusqu'au pied de cette porte. On peut gagner du temps en visant le névé isolé que l'on voit sur la droite de la photo.

On domine l'entonnoir de la porte de la Paloume, et c'est vers le Nord Est maintenant qu'il faut se diriger

On domine l'entonnoir de la porte de la Paloume, et c'est vers le Nord Est maintenant qu'il faut se diriger

Le Nord Est, c'est à dire vers ce col, à gauche du mamelon rocheux. On quitte les éboulis pour trouver des étages herbeux qui se grimpent facilement

Le Nord Est, c'est à dire vers ce col, à gauche du mamelon rocheux. On quitte les éboulis pour trouver des étages herbeux qui se grimpent facilement

Il y a quand même de la pente, et à peu près deux cents mètres à monter, on ne les fera pas les doigts dans le nez.

Il y a quand même de la pente, et à peu près deux cents mètres à monter, on ne les fera pas les doigts dans le nez.

Une petite pause saucisson en attendant Pierre et Odile qui en finissent avec cette grimpette,

Une petite pause saucisson en attendant Pierre et Odile qui en finissent avec cette grimpette,

et très vite on arrive au sommet, pile poil  face au petit et au grand Arbizon

et très vite on arrive au sommet, pile poil face au petit et au grand Arbizon

L'équipe au sommet

L'équipe au sommet

Au loin le Soum de Ramond, le Mont perdu et le cylindre

Au loin le Soum de Ramond, le Mont perdu et le cylindre

Campbieil, Alharisses, Badet, Pic long...

Campbieil, Alharisses, Badet, Pic long...

Plutôt que de revenir sur nos pas, nous avions décidé de faire le tour de ce cirque en le longeant au mieux par le haut, jusqu'à retrouver la voie normale de l'Arbizon au niveau de la brêche d'Aurey. De là, nous aurions pu tenter facilement l'Arbizon, mais nous avons préféré rentrer .

Le contournement se fait assez facilement, à l'instinct. C'est du terrain à Isards, donc il faut quand même faire attention, mais ça passe très bien.

Parfois on suivra la crête, mais le plus souvent on sera plus bas.

Parfois on suivra la crête, mais le plus souvent on sera plus bas.

Juste avant de rejoindre la brèche, on désescaladera se petit couloir (désescalader etant assez prétentieux comme terme), pour arriver en vue de la voie normale de l'Arbizon sur laquelle nous rencontrerons encore quelques montagnards

Juste avant de rejoindre la brèche, on désescaladera se petit couloir (désescalader etant assez prétentieux comme terme), pour arriver en vue de la voie normale de l'Arbizon sur laquelle nous rencontrerons encore quelques montagnards

Cette photo n'est pas très nette, mais la mets car c'est la première fois que je vois un vautour se friter avec un Gypaète barbu.

Cette photo n'est pas très nette, mais la mets car c'est la première fois que je vois un vautour se friter avec un Gypaète barbu.

Attention: gravillons. Heureusement qu'on a le panneau sinon on ne s'en serait pas aperçu. Bon,il a déjà fait quelques buzz

Attention: gravillons. Heureusement qu'on a le panneau sinon on ne s'en serait pas aperçu. Bon,il a déjà fait quelques buzz

il a fait chaud aujourd'hui! Heureusement on avait pensé au retour. la bouteille du fond, c'est le rosé de Pierre :-)

il a fait chaud aujourd'hui! Heureusement on avait pensé au retour. la bouteille du fond, c'est le rosé de Pierre :-)

Un grand merci à Pierre et à Odile pour m'avoir accompagné dans cette aventure, et un nouveau merci à Pierre pour les quelques photos que je lui ai piqué :-)

Petites informations pratiques:

Y aller:

De Toulouse, prendre la direction d'Ancizan dans le 65, puis de là la direction d'Aulon. 100m avant le panneau Alon tourner à gauche, et continuer jusqu'au terminus. Le départ effectif de la rando se fait à gauche des sanitaires

Dénivelé:

1300m

Chronos:

Départ des granges vers 7h, sommet vers 11h, retour à la voiture vers 15h21.

Toutes les pauses sont comprises, mais malgré tout, c'est un chrono large

Difficultés:

Pas de difficulté particulière pour un montagnard, l'orientation est assez aisé, (sans brouillard évidemment), le contournement par le haut se fait sur un terrain fuyant, donc il vaut mieux être bien chaussé, et bien sûr, il y a les deux cheminées de la voie normale de l'Arbizon à descendre et dans lesquelles il faudra poser les mains

Commentaires particuliers:  

Belle sortie, pas très loin de Toulouse, Sauvage, et solitaire. Superbe panorama au sommet

 

Trace approximative

Trace approximative

Commenter cet article

Archives

À propos

Ce blog est destiné plus particulièrement aux passionnés de la montagne, orientés Alpinisme. Il est juste conçu simplement pour partager mon expérience, et échanger sur ce sujet.